Le gars... astronomique.

Le gars... astronomique.

La noix de coco.

La noix de coco.



C'est quoi donc, au fait ? :

L
a noix de coco est le fruit du cocotier, un des représentants de la famille des palmiers .

Les cocotiers sont des palmiers au tronc élancé qui peuvent atteindre une hauteur de 25 m.
Leur base gonflée se termine par une couronne d'immenses feuilles en forme de plumes : les palmes.
Le cocotier, qui pousse en bordure de plages, porte des grappes de drupes vert pâle.
A l'intérieur de celles-ci, on trouve 5 à 6 noix de coco (ou coprah), à différents stades de maturité.
Ce sont donc de véritables régimes de 10 à 20 fruits qui se trouvent sous l'aisselle de ces grands arbres.
Mûres, les noix de coco tombent au sol.

Une noix de coco peut mesurer jusqu'à 30 centimètres de diamètre et peser en moyenne 1 à 1,5 kg (voire plus !).
Chaque noix est constituée d'une première écorce fibreuse et brune, appelée épicarpe.
Ses fibres résistantes et imputrescibles sont d'ailleurs utilisées dans les pays producteurs pour confectionner des cordages, des tapis...
Sous celle-ci se cache une coque brune très dure, appelée endocarpe.
C'est à l'intérieur de ses parois que se trouve la pulpe comestible de la noix de coco, qui porte le nom d'albumen.
Et à l'intérieur de la cavité, enfin, repose la fameuse eau de coco, un liquide clair et trouble.

Prix : environ 0,50 centimes d'euros à la pièce.

Historique :

Fruit exotique de la famille des palmacées, la noix de coco est originaire de Malaisie.
Elle est considérée par les hindous comme la forme la plus pure d'offrande aux dieux.
Ne possède-t-elle pas en effet trois yeux, les deux yeux physiques de l'homme et son troisième œil, symbole de la conscience ?

Découverte par Marco Polo au début du XIVème siècle, ce n'est que 200 ans plus tard que le monde occidental finit par la connaître.
Elle emprunte son nom à l'italien cocho qui signifie coque.

Usages médicaux :

L
'eau de jeunes noix de coco fut utilisée, dans des conditions d'isolement ne permettant pas l'accès à des soins médicaux suffisants, comme solution sucrée en injection intraveineuse.
C'est un liquide stérile, proche du profil du plasma sanguin, et des solutions d'électrolytes sont produites par les laboratoires pharmaceutiques.
Ce type d'utilisation est rapporté au cours des guerres du XXème siècle en milieu tropical, aux Iles Salomon, et par un médecin de Polynésie française, pour réhydrater un grand brûlé de l'île de Tubuaï : le patient a survécu.

Usages cosmétiques :

L
'huile de coco est une huile alimentaire de très bonne qualité, riche en acides gras. Elle peut donc être consommée directement.
Elle entre dans la fabrication de graisses végétales et de margarines.
Elle est également beaucoup utilisée pour la fabrication des savons (dont elle augmente le pouvoir moussant), des détergents, des plastiques et des cosmétiques.
Utilisée en petite quantité sur les cheveux, elle a un pouvoir revitalisant et les fait briller.
En Inde, elle est utilisée en massages du cuir chevelu, dans le but d'épaissir et de protéger les cheveux.

Comment choisir une noix de coco ? :

C
hoisir une noix de coco lourde et bien pleine, sans fêlures.
Les yeux doivent être intacts et surtout pas moisis.

Conservation :

Conserver la noix de coco
entière jusqu'à deux mois à température ambiante.
Par contre, une fois ouverte, la pulpe s'oxyde vite et doit absolument être mise à l'abri dans de l'eau fraîche.
Malgré tout, il n'est guère possible de la garder plus de 24 heures 00 au réfrigérateur.

R
âpée, elle reste disponible pendant plusieurs mois, protégée dans un récipient hermétique.

Consommation :

Il faut consommer la noix de coco
après avoir procédé à sa périlleuse ouverture.

Bien qu'elle soit délicieuse à croquer, fraîche, c'est une fois râpée qu'elle est le plus couramment utilisée.
Ainsi, elle se glisse dans les plats de viandes et de poissons, notamment dans les currys de poulet ou de bœuf.
C'est d'ailleurs un ingrédient phare des cuisines indiennes, indonésiennes, africaines et
sud-américaines.
De quoi apporter une touche d'exotisme à vos repas.
On peut également les parsemer sur des salades à base de fruits de mer et crustacés car leur mariage est divin.
Dans les desserts, elle est aussi parfaite.
Entremets au chocolat, à la banane... elle se glisse dans toutes les pâtisseries mais aussi dans les biscuits.
Elle se parsème aussi sur des crêpes ou des gaufres nappées de chocolat fondu, ou encore sur des coupes de glaces.

L'eau de coco, quant à elle, est une délicieuse boisson désaltérante
Cela dit, elle peut servir en cuisine et notamment se substituer à l'eau de pochage d'un poisson, qui s'aromatisera délicatement de son goût.
De même, on peut l'utiliser pour cuire le riz, ou encore comme marinade pour les viandes et les poissons.
Par ailleurs, ne pas confondre pas eau de coco et lait de coco.
Le lait de coco n'est pas naturel, car il est réalisé à partir de la pulpe mixée et pressée avec de l'eau bouillante.
Quant à la crème de coco, c'est du lait bouillant qui remplace l'eau.
C'est avec ce lait ou cette crème que l'on peut réaliser de savoureux cocktails softs, ou alcoolisés comme la fameuse piña colada.

Comment ouvrir une noix de coco ? :

L
'ouverture de la noix de coco ne devrait pas trop poser de problèmes si vous suivez la technique suivante :


                Percer deux de ses yeux à l'aide d'un tournevis et d'un marteau.


          Vider l'eau, puis la filtrer avant de la réserver pour une utilisation ultérieure.


           A l'aide d'un marteau et d'un objet tranchant, ouvrir la coque en deux.
                                  Les créoles utilisent une hachette.
                     (Il est possible de placer la noix dans un four chaud                    
                   pendant une dizaine de minutes afin de l'ouvrir en deux).


                       Prendre soin de rincer la noix de coco avant de
                         détacher sa chair à l'aide d'un couteau pointu.


Saison :

Produite principalement en Côte d'Ivoire, en République Dominicaine, mais aussi à Ceylan, au Kenya et aux Philippines, elle est disponible tout au long de l'année sur les étals des marchés bien qu'elle soit plus abondante de Novembre à Février.

La p'tite connerie du Gars :

                                           V
ous savez kissélui ?

                                

                                       Yannick "Noah de coco" ! ! ! . . .


19/09/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres